Ni diriger, ni être dirigé... je n’ai pas plus envie de me faire valet que de me faire maître.

- A propos de l'anarchie....

Ce mot a deux sens de base, et certains ne se privent pas d'entretenir la confusion. Faut dire qu'ils y ont tout intérêt... ou qu’ils sont vraiment niais.

L'anarchie c'est, avant tout, l'absence de commandement, de tutelle. La plupart des gens traduisent cela par "chaos", le mot est d'ailleurs couramment utilisé comme synonyme.

Chaque individu possède son cerveau et son esprit propres, destinés à le diriger.... Pourquoi devrait-il se laisser manoeuvrer, utiliser, par d'autres individus, sous quels critères ???.... La supériorité n'existe que dans les cerveaux malades. Pour qu'une société fonctionne, il suffit de créer communément des règles et responsabiliser les gens.

L'anarchie, c'est en tant que philosophie personnelle (rejet de toute autorité) que c'est profitable; dans le sens où, sans obéissance aveugle, il ne pourrait y avoir ces masses de chair à canon jetées les une contre les autres (barbarie monstrueuse et absurde)..... Et les dictateurs et autres "grands" "meneurs d'hommes" resteraient seuls face à leur pathologie.

Mais c'est vrai que l'anarchie pure (la Démocratie est une semie-anarchie), comme système social, ce n'est pas possible : nous ne sommes pas suffisamment évolués spirituellement.
Que faire face à cette meute immense (due au conditionnement) de "dentiers qui courent après le bifteck"; d'individus à l'esprit atrophié, donc dominés par leurs instincts basiques.... atteints de cannibalisme congénital, qui ne cherchent qu'à s'entrebouffer, eux et tout ce qui les entoure.... et qui rongent furieusement la branche qui nous supporte tous......
Et ces dirigeants, tout aussi spirituellement inexistants qui, quand il ne sont pas pourris jusqu'à la moelle par l'intérêt matériel, crèvent de trouille que le contrôle de la situation leur échappe... et sont capables de tout (et du pire) pour y remédier.
Pour faire face à cela, il faut que la société se dote de moyens, pas de chefs.

Et pourtant..... nous sommes en plein dedans (sous sa forme la plus mauvaise : l'arbitraire et l'absence d'organisation) : le "libéralisme économique" (économie : gestion des ressources, de la production et la consommation des richesses).

Le système actuel, c'est l'anarchie pour les fortunés et la dictature de ceux-ci pour les populations. Prétendre que les civilisations "occidentales" sont des démocraties est un mensonge honteux.

Il y a énormément à dire sur ce sujet dominant, qui concerne notre propre existence.

Georges Brassens était surnommé l’”anar”.... chacun sait bien qu’il était un “individu très dangereux” !!!


aux4vents